Devenir son Propre Thérapeute

Devenir son Propre Thérapeute

Nous vous proposons pour le mois de janvier un extrait de Devenir son Propre Thérapeute de Lama Yéshé.

Si vous souhaitez continuer à explorer ce thème, vous pouvez écouter cet enseignement en livre audio, disponible en participation libre.

Lorsque nous étudions le bouddhisme, c’est nous-mêmes que nous étudions, la nature de notre esprit. Au lieu de se concentrer sur un être suprême, le bouddhisme met l’accent sur des choses plus pratiques, telles que la manière de mener notre vie, d’intégrer notre esprit et de maintenir paix et santé dans notre vie quotidienne. Autrement dit, le bouddhisme insiste toujours sur la sagesse-connaissance empirique plutôt que sur une connaissance dogmatique. En fait, nous ne considérons pas le bouddhisme comme une religion au sens habituel du terme. Du point de vue des maîtres tibétains, les enseignements bouddhiques se situent davantage dans le domaine de la philosophie, de la science ou de la psychologie.

L’esprit humain cherche instinctivement le bonheur. En Orient tout comme en Occident, tout le monde fait la même chose. Mais si votre quête du bonheur vous pousse à appréhender le monde sensoriel de façon émotive, cela peut être très dangereux Vous n’avez aucun contrôle.

editions mahayana lama yeshe
Lama Yéshé – Chenrezig Institute 1976

 

N’allez pas vous imaginer que la maîtrise de l’esprit est un concept oriental, bouddhique. Nous avons tous besoin de maîtrise, particulièrement ceux d’entre nous qui sont prisonniers du matérialisme. Psychologiquement et émotionnellement, nous faisons trop grand cas des objets d’attachement. Du point de vue bouddhique, il s’agit là d’un esprit malsain ; la personne est en mauvaise santé mentale.

En fait, vous savez bien que l’extérieur, le progrès technologique, ne peut à lui seul, ni satisfaire les désirs dictés par votre attachement ni résoudre vos autres problèmes émotionnels. Mais ce que l’enseignement du Bouddha montre c’est le caractère spécifique du potentiel humain, la capacité de l’esprit humain. Lorsque vous étudiez le bouddhisme, vous découvrez ce que vous êtes et apprenez à vous épanouir davantage. Au lieu de mettre l’accent sur un système de croyance surnaturelle, les méthodes bouddhiques vous amènent à une compréhension plus profonde de vous-même ainsi que de tous les autres phénomènes.

Cependant, que vous soyez religieux ou matérialiste, croyant ou athée, il est crucial de comprendre le fonctionnement de votre esprit. Sinon, vous continuerez à penser que vous êtes en bonne santé, alors, qu’en réalité, la racine profonde des émotions conflictuelles, la cause véritable de toutes les maladies psychologiques, se trouve en vous et s’y développe.

Et il suffit d’un infime changement extérieur, que quelque chose d’insignifiant aille mal pour qu’en quelques secondes vous soyez complètement perturbé. Pour moi, c’est là un symptôme de maladie mentale. Pourquoi ? Parce que vous êtes obsédé par le monde sensoriel, aveuglé par l’attachement et sous le contrôle de la cause fondamentale de tous les problèmes : la non-connaissance de votre esprit.

Peu importe si vous essayez de réfuter ce que j’expose en me disant que vous n’y croyez pas ! Ce n’est pas une question de croyance. Vous avez beau dire : « Je ne crois pas avoir de nez », votre nez est tout de même là, au milieu de votre figure. Votre nez est toujours là, que vous y croyiez ou non.

Lama Yéshé fpmt
Lama Yéshé – Chenrezig Institute 1976

 

 

J’ai rencontré beaucoup de gens qui proclamaient avec fierté : « Je ne suis pas croyant ». Ils sont si fiers de pouvoir déclarer qu’ils ne croient en rien. Réfléchissez-y ; c’est un point important. Dans le monde d’aujourd’hui, on trouve tellement de contradictions. Les matérialistes scientifiques s’enorgueillissent : « Je ne crois pas » ; les pratiquants disent : « Je crois ». Mais qu’importe ce que vous pensez, il est tout de même nécessaire de connaître le caractère spécifique de votre esprit. Sinon, à quoi bon parler des inconvénients de l’attachement, vous n’avez aucune idée de ce qu’est en réalité l’attachement ni de la façon de le maîtriser. Les mots sont faciles. Ce qui est réellement difficile c’est de comprendre la véritable nature de l’attachement.

 

 

Si vous souhaitez continuer à explorer ce thème, nous vous proposons d’écouter cet enseignement en livre audio, disponible en participation libre. Tous vos participations nous permettent d’engager de nouvelles traductions et publications, merci pour votre soutien !

Vén. Détchèn

Directrice des Éditions Mahayana

Laisser un commentaire

×
×

Panier