Conseils donnés à la Sangha

Conseils donnés à la Sangha, sortie le 19 juin 2020, précommandes ouvertes

Nous sommes heureux de vous proposer un extrait de Conseils donnés à la Sangha de Lama Yéshé et Lama Zopa Rinpoché. Cette nouvelle publication est parue le 19 juin 2020.

Vous pouvez dès à présent commander votre livre papier ou vous procurer sa version ebook sans attendre.

L’extrait que nous vous proposons est de Lama Yéshé :

“Parlons de quelle manière, au commencement, vous devriez devenir un moine ou une moniale, ou de ce que signifie être moine ou moniale. Permettre à des Occidentaux de devenir moine ou moniale n’est pas un travail à prendre à la légère. Et il n’est pas bon non plus d’ordonner les gens trop facilement. Nous avons beaucoup appris de l’expérience de ces huit dernières années.

De nombreux Occidentaux veulent devenir moines ou moniales simplement parce qu’ils se disent : «Je déteste la société, je déteste le mode de vie de mes parents, il n’y a pas d’alternative, je dois le faire. Les moines et les moniales semblent avoir une vie facile, je vais donc prendre l’ordination.» C’est un mauvais raisonnement. Le Bouddha a dit qu’il était erroné de devenir moine ou moniale uniquement pour simplifier votre vie, dans le sens où vous n’avez pas à vous soucier de vous procurer de la nourriture ou des vêtements, ou à vous soucier d’un mari ou d’une femme. Ce n’est pas la signification [des vœux] de pratimoksha. Prati signifie individuel, moksha signifie libération ou nirvana. Cela implique que nous devons comprendre notre situation samsarique personnelle et nous en sentir insatisfaits, et non pas être insatisfaits des objets extérieurs de la société. Si cette compréhension touche réellement votre cœur et que vous devenez moine ou moniale sur cette base, votre ordination a réellement le renoncement comme fondement.

Lama Yéshé

La façon dont vous avez reçu l’ordination, toutefois, est bonne, dans la mesure où vous êtes suffisamment âgés pour décider par vous-mêmes. Le fait que des Occidentaux deviennent moines ou moniales après l’âge de vingt ans me semble plus approprié que la façon, dont nous, Tibétains, procédons. J’étais juste un garçon stupide de six ans quand j’ai décidé de devenir moine. Pas très malin, j’ai raté l’occasion de jouir de beaucoup des expériences de la vie ! Vous tous avez expérimenté le monde des sens, vous avez eu suffisamment de relations homme-femme, vous avez fait l’expérience de l’essentiel de ce que la vie mondaine a à offrir et vous avez atteint un certain point où vous pensez : «Je veux rendre ma vie plus facile au lieu de toujours être en conflit et de blesser les autres dans mes relations humaines.» C’est finalement une meilleure façon de prendre l’ordination, plus dans l’esprit du Dharma.

Pratimoksha signifie une ordination basée sur le renoncement. Le renoncement signifie en quelque sorte que vous avez la force de comprendre vraiment que tous les plaisirs mondains, quels qu’ils soient, ne sont pas pour vous. Si vous sentez que quelque chose qui est complètement incompatible avec le comportement de la Sangha est en fait merveilleux, votre vie en tant que moine ou moniale sera certainement très difficile. Par contre, si vous avez une bonne compréhension de la condition samsarique universelle, le vrai renoncement vous viendra très facilement. Par conséquent, avant de prendre l’ordination, vous devez recevoir des explications parfaites et détaillées sur la nature du samsara, de la libération et de ce que le renoncement signifie vraiment. L’attitude mentale fait une grande différence, une grande différence. Quand vous avez une attitude de renoncement, toutes vos tendances superstitieuses sont, d’une certaine manière, dissipées. Psychologiquement, ne plus avoir d’attente fait toute la différence.

[…]

Le Dharma intellectuel a déjà atteint l’Occident. Dans bien des cas, les professeurs occidentaux connaissent le sujet mieux que vous. Mais les mots ne sont pas le Dharma. Nous avons besoin de quelque chose au-delà des mots. Nous avons besoin de ce type de force énergique qui ne peut se développer de façon organique que par le fait de vivre purement dans le Dharma. C’est vraiment la racine du Dharma et de sa diffusion en Occident. J’ai placé de grands espoirs en vous pour que vous le fassiez, vous êtes les personnes qui le feront !”

 

 

Vén. Détchèn

Directrice des Éditions Mahayana

Laisser un commentaire

×
×

Panier